Long séjour

Le long séjour en EMS est destiné à des personnes âgées ou handicapées (et des couples) dont l’état de santé ne permet plus de rester à domicile avec une qualité de vie ou une sécurité suffisante, même avec le soutien des proches et/ou du réseau médico-social (soins et repas à domicile, ménage, CAT, court séjour).

La décision d’opter pour un long séjour en EMS est généralement prise en concertation avec ses proches et son médecin. Elle intervient souvent après une perte subite ou progressive d’autonomie consécutive à :

  • un accident
  • une maladie physique ou psychique 
  • au poids des ans qui fait que la vie quotidienne n’est plus concevable sans une aide permanente

Prestations

Les prestations en long séjour comprennent la totalité des services socio-hôteliers (hébergement, repas, animations) ainsi que les prestations médicales et de soins requises. Un contrat d'hébergement passé entre le résident et l’EMS fixe les conditions principales du séjour.

Tarifs

Deux catégories de prestations sont facturées par les établissements médico-sociaux :

  • Les prestations socio-hôtelières sont à la charge du bénéficiaire. S’il n’en a pas les moyens, les régimes sociaux fédéraux, cantonaux et communaux paient la différence. Un manque de ressources financières n’est donc en aucun cas un motif de devoir renoncer à l’hébergement.
  •  Les prestations médicales et de soins en EMS (soins infirmiers, médecins, médicaments, etc.) sont financées par les assureurs maladie (avec une participation de l’Etat). Ainsi, comme n’importe quel assuré, le résident doit s’acquitter du paiement de ses primes d’assurance, de sa franchise et de la quote-part annuelle.  

Les tarifs socio-hôteliers des EMS de l’AVDEMS sont soumis à l’approbation de l’Etat de Vaud. En 2012, ces tarifs se situaient dans une fourchette comprise entre 140 et 180 francs par jour, soit entre 4200 et 5400 francs par mois. La différence provient des disparités immobilières (surface de la chambre, type de bâtiment, etc.), ainsi que du type/nombre de services offerts.

A noter que les personnes touchant une allocation pour impotence devront la reverser à l’EMS (court séjour et long séjour), en raison de l’aide particulière dont elles ont besoin. Par ailleurs, certaines prestations peuvent faire l’objet d’une facturation supplémentaire (TV, Internet ou téléphone dans la chambre, chambre à un lit, etc.).

En savoir plus sur les prestations médico-sociales vaudoises

Les Bureaux régionaux d'information et d'orientation (BRIO)

Le site de l'Etat de Vaud
http://www.vd.ch/themes/social/ems